Des vendanges sous le soleil de la convivialité

Plus d’une soixantaine de bénévoles se sont relayés ce samedi 2 octobre pour mener à bien les vendanges 2021 au vignoble de Genval. Le résultat est à la hauteur de nos espérances: un peu moins de quantité, mais une qualité au rendez-vous et une belle convivialité.

Dès potron-minet, l’équipe VINI avait investi le chai pour nettoyer le matériel et mettre en place les machines prévues pour la vinification, avec un nouvel atout cette année: une érafleuse livrée tout récemment.

Derrière la Villa, c’était aussi le branle-bas de combat pour aligner les tables de tri et les protéger de bâches. Plus bas, l’équipe VITI a commencé a relever les filets pour faciliter l’accès aux grappes, ces fameux filets bleus qui ont protégé le raisin de l’appétit des oiseaux.

Vers 9h50, le signal a été donné par Luc, notre maître de chai. Les cueilleurs pouvaient s’élancer dans nos rangs de vigne, la météo étant optimale. Armés de leur sécateur, de leur panier et de leur coussin pour les genoux, les bénévoles ont dépouillé les pieds de Solaris de leurs précieuses grappes, en suivant les recommandations de Bernard, notre maître de culture.

C’est une pêche un peu miraculeuse, après une année tout de même très bousculée. Le gel tardif avait brûlé tous les bourgeons. On a bien cru devoir remettre une feuille blanche au printemps dernier, mais le Solaris a prouvé une fois de plus ses qualités volontaires, repartant de plus belle, avec de nouveaux bourgeons. L’été fut très maussade, avec de nombreuses semaines de pluie. Mais le Solaris a pu compter sur quelques décades de soleil, fin août et en septembre.

Dimanche, on s’est très vite rendu compte que les grappes étaient assez abîmées, avec des grains ouverts ou flétris. Il a vite fallu se rendre à l’évidence et mobiliser le plus de personnes possible sur cette tâche: séparer les baies ouvertes et abîmées du raisin en bon état, un travail très minutieux. Il a aussi fallu faire la chasse aux limaces, nombreuses et souvent bien cachées dans les rafles.

Au fur et à mesure que les paniers remplis de raisins non-triés s’accumulaient, il a fallu ouvrir de nouvelles tables de tri, vu le stock qui s’accumulait. L’ambiance y était studieuse (ah, il faut avoir de bons yeux pour séparer le bon grain de l’ivraie!), mais joyeuse. Jeunes, moins jeunes, habitants d’ici ou d’ailleurs, on a refait le monde en triant le raisin.

A midi, tout ne s’est pas arrêté. Des bénévoles ont continué de trier le raisin, relayant ceux et celles qui mangeaient rapidement un sandwich – le buffet, excellent, avait été préparé par « Au Pachira », la buvette de la gare de Genval. Les paniers de raisins ont continué d’arriver au chai. Vers 13h50, les dernières grappes étaient récoltées. Il a fallu attendre une heure encore, avant de terminer le tri.

L’équipe VINI était enchantée de pouvoir utiliser pour la première fois l’érafleuse, une vraie bête de guerre: on y jette les grappes, les rafles sont arrachées, jetées d’un côté, les grains de raisins, déjà bien foulés, sont aspirés par une pompe et acheminés directement dans le pressoir. Le travail de l’équipe est considérablement allégé: il faut beaucoup moins de temps et d’énergie pour presser le raisin.

Cette année, le vignoble a pu compter sur l’appui d’une demi-douzaine de pionniers. Ils ont été d’un précieux secours, d’abord pour aider au tri et redescendre les filets sur la vigne. Puis ils ont donné un fameux coup de main pour nettoyer le matériel des vendanges, ainsi que le chai.

Les bénévoles ont pu partager un verre après l’effort. Le millésime 2020 a coulé dans les verres. Pour savourer le 2021, il faudra attendre le printemps prochain. Mais ceux et celles qui ont goûté le jus pressé sont déjà très enthousiastes: il a rarement été aussi bon. Ce n’est encore que du jus de raisin, il deviendra bientôt vin. On a hâte de le goûter !

Toutes les photos des vendanges (Photos Gaëlle Henkens, Nicolas Vuille)

Un commentaire sur “Des vendanges sous le soleil de la convivialité

  1. Très chouettes ces photos! Cela donne une bonne idée de l’atmosphère conviviale de la journée et de la masse de travail accomplie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :