Fumier et paillage dans les rangs de vigne

Les bénévoles se sont retrouvés ce dimanche 21 novembre pour une matinée de travail bien automnale. Il s’agissait de répandre du fumier de cheval. Un vin chaud est venu saluer leurs efforts.

L’hiver approche, les températures baissent. C’est le parfait moment pour enrichir le sol et préparer le vignoble pour la nouvelle saison. Un tas de fumier avait été déposé par nos amis de Trait pour trait en haut du vignoble. Les bénévoles ont manié la brouette, la pelle et la fourche pour répandre le fumier tout le long des rangs de vigne.

L’objectif est double: enrichir le sol et constituer un paillis autour des pieds de vigne. Il limitera les mauvaises herbes et facilitera le nettoyage manuel du sol, au printemps prochain. La valse des brouettes s’orchestre autour du tas de fumier. Il y a une de ces circulations! On se croirait à l’heure de pointe au rond-point Schtroumpf!

Le thermomètre descend. Le rosé frais n’est plus vraiment de saison. Heureusement Anne-Françoise avait rapporté un bon vin chaud, réconfortant, et Nicole un délicieux cougnou fait maison. Il peut faire plus froid, on ne déroge pas à la tradition de l’apéro, sonné à midi, comme il se doit.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :