La masse et la griffe

@Nicolas VuilleDeux nouveaux outils ont fait leur apparition au vignoble de Genval, dimanche dernier, à l’occasion de la 2e matinée de travail: la masse et la griffe.


@Pierre GheuxLe palissage n’est pas une mince affaire. Il s’agit de fixer les piquets de tête, les intermédiaires et puis de tendre les câbles à travers tout ce dispositif. La vigne pourra s’y déployer: ses sarments l’envahiront et trouveront tout le soleil nécessaire à son épanouissement. Mais avant cela, il faut d’abord enfoncer les piquets profondément dans le sol en esquivant les gros cailloux enfouis, taquiner les lois de la gravité quand, juché sur un escabeau, on est obligé de jouer les équilibristes pour manipuler la lourde masse. Son bruit résonne sur tout le vignoble, tac, tac, tac.

La griffe représente l’autre outil mis en vedette, ce dimanche. Ce précieux auxiliaire s’avère très utile pour le désherbage. Six exemplaires ont pu être inaugurés (merci Central Jardin pour le sponsoring!). Le maniement s’avère très simple. C’est un jeu d’enfant. On le pose au sol, on tourne dans le sens des aiguilles d’une montre et hop! les dents de la griffe ont pénétré dans la terre et arraché les mauvaises herbes.

Plusieurs lignes ont pu être traitées sous le rang. Vu l’ampleur de la tâche (le palissage en particulier) et les forces en présence (une bonne vingtaine de membres pour tout faire), le vignoble n’a pas pu être entièrement nettoyé. L’objectif n’est pas non plus de se tuer à la tâche… La tradition est là, bien vive: vers midi, deux bouteilles s’entrechoquent pour sonner l’heure de l’apéro.

Luc a bondi d’effroi au bruit des verres entrechoqués: un des deux flacons n’était autre que le rosé ramené du Ry d’Argent, une production belge étonnante. Le nectar est sauf et chacun peut le déguster, de même du Solaris et un rosé d’Anjou bio. Quelques bouts de fromage et de salamis agrémentent cet instant convivial.

@Nicolas VuilleLe travail n’a pas été terminé. Ce n’est que partie remise. Joseph propose d’organiser un rendez-vous hebdomadaire le mercredi après-midi: le vignoble serait ouvert de 14h à 20h, si la météo le permet. Y vient qui veut. C’est l’occasion de nettoyer la vigne tranquillement, sans effort, de prendre un bon bol d’air, de s’aérer l’esprit après une journée au travail ou d’occuper un après-midi de loisir.

@Pierre Gheux

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :