Une question de taille au vignoble de Genval

130310_Vignoble_14Quelle taille pratique-t-on au vignoble de Genval? Courson, rachet, sarment, cordon: que veulent dire tous ces petits mots de vigneron? Petit guide de la taille d’hiver, juste avant l’exercice pratique.

Ce texte est le fruit des réflexions de Joseph, notre maître de culture, et de Bernard, engagé aussi dans notre petite groupe Viticulture, suite à la formation à la taille suivie au vignoble de Villers-la-Ville avec d’autres vignerons genvalois?

« Chaque cep est un cas particulier », note Joseph, rappelant les recommandations de nos amis de Villers. « Travailler en binôme permet d’examiner ensemble le potentiel du pied, son état, sa robustesse, la vigueur des sarments de l’année précédente. En fonction de ces critères, on choisit alors la taille appropriée ».

Au vignoble, on pratique généralement deux types de taille:

Capture d'écran 2015-02-26 20.19.00Cordon Royat : chaque courson à deux yeux produira quatre grappes. Il faut tailler à deux yeux les sarments de l’année précédente en privilégiant une répartition équilibrée sur le cordon.

Capture d'écran 2015-02-26 20.19Taille Guyot arquée:  chaque sarment produira deux grappes. Par la suite, il faudra supprimer les bourgeons surnuméraires ou mal orientés.
Toujours tailler en oblique afin que la pluie ou la rosée ne reste pas sur le plat de la coupe.

Dans les deux cas, toujours prévoir un rachet au niveau de la tête du cep au cas où il y aurait un souci avec la charpentière, en essayant de partir d’un sarment assez près du pied.
– Repérer la tête, observer si elle est bien sous le premier fil.
– Favoriser la conservation des sarments qui montent en ligne droite. (Ligne de sève?)
– S’il faut choisir entre deux sarments: conserver celui qui est le plus proche du cordon.
– Lorsqu’on voit des petites branches “sans vie”, il faut les couper.
– Se positionner dans la vigne pour que la partie coupée soit du côté du soleil
– Dans le comptage du nombre d’yeux, tenir compte que ceux qui sont trop proches du cordon ne survivront pas toujours.

Vocabulaire
Le sarment est le rameau vert que la vigne pousse chaque année. On reconnaît les sarments à leur couleur brune et leur structure assez lisses. Pour arquer un sarment on peut les travailler. Pour cela, les tenir à deux mains, en plaçant les pouces à quelques centimètres l’un de l’autre; pousser légèrement avec les pouces, on entend un petit bruit. Reproduire ainsi l’opération un peu plus loin et ainsi de suite.
La vigne est un liane, elle va toujours pousser et monter. Elle a tendance à donner un maximum de force aux extrémités. La limiter en longueur permet à la vigne de se renforcer là où on le souhaite.
Les grappes poussent uniquement sur les sarments de l’année.
Le courson est la partie courte qu’on laisse du sarment: deux yeux, un cm, un cm et demi.
Le rachet est un courson qu’on laisse du côté de la tête pour garder un sarment en réserve.
Le cordon est ce que nous appelons la charpentière.

La taille en “arc” permet d’avoir plus de grappe sur un zone plus limitée. A ce moment de l’année on taille. L’ébourgeonnement se fera pas la suite.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :