Une fête des parrains pas trop arrosée

DSC_8575Le ciel était bas et lourd en ce premier jour de l’été, mais les cieux plutôt cléments. Il n’est tombé que de rares et fines gouttes d’eau. Les vignerons n’ont pas été trop arrosés pour cette 7e matinée de travail au vignoble de Genval, suivie par une fête des parrains et des marraines.

DSC_8551Il y avait du monde au domaine du Beau Site. Le matin, les bénévoles ont sorti les sécateurs pour parachever le travail entamé le dimanche précédent: ébourgeonner, dédoubler, épamprer. La chasse aux gourmands fut aussi ouverte. Il ne restait plus qu’une dizaine de lignes à toiletter, le travail fut rondement mené.

DSC_8772
DSC_8768Vers 11h30, de nouvelles têtes, parfois très jeunes, ont afflué au vignoble. C’était le point de rendez-vous pour les nouveaux parrains et marraines des ceps plantés l’an dernier. Chacun put attacher un badge sur le pied, porteur du numéro et de son nom. Pas vraiment sur le cep, question de ne pas le blesser lors de sa future croissance, mais sur les attaches voisines. On compare les pieds de Solaris à ceux plantés en 2011. Ils deviendront bien vite grands aussi.

DSC_8619DSC_8597DSC_8584

DSC_8692A midi, la cloche a sonné pour marquer l’heure des réjouissances, un apéro déjeunatoire qui rime avec jubilatoire. Un crémant du Ry d’Argent fut servi, 100% Solaris. L’occasion de découvrir que le cépage, présent aussi au vignoble de Genval, peut très bien s’accommoder de bulles. Les convives ont pu trinquer à cet avenir pétillant.

_DSC0063

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :