On chasse les gourmands et on redresse les sarments

200621__Matinee_09Le Solaris poussa à vue d’oeil. La 6e matinée, ce dimanche 21 juin, était organisée précisément pour y mettre un peu d’ordre.

En ce premier jour d’été, il faisait grand beau temps au vignoble de Genval. Les bénévoles étaient déployés sur tout le domaine pour poursuivre le palissage et la chasse aux gourmands. En une semaine, les sarments ont poussé d’une trentaine de centimètres! Le Solaris se complaît au soleil, après quelques jours de pluie où il a été bien arrosé.

200621__Matinee_07Alain, le plus grand d’entre nous, a été désigné « écimeur » en chef! Il a une tête de plus que les autres et toise à la parfaite hauteur pour écimer les rameaux qui pointent vers le ciel, à l’assaut du palissage. C’est la bonne unité de mesure: tout ce qui le dépasse doit être coupé!

200621__Matinee_13

Les rangs de vigne sont bien denses et si l’on n’y prend garde, c’est à la machette qu’il faudra bientôt se frayer un chemin. Le palissage, la chasse aux gourmands, l’épamprage vont nous occuper durant ces prochaines semaines, étape essentielle où la plante doit se gorger de soleil, mais où il faut qu’un maximum d’énergie aille aussi au raisin!

A midi, comme il se doit, les vignerons ont déposé leurs outils. Ou plutôt ils ont troqué leur outil VITI (le sécateur) pour leur outil VINI (le tire-bouchon). Le Solaris nous avait donné du mal pendant toute la matinée, il fallait bien en savourer le fruit: le vin blanc bien frais était parfait pour l’apéro!

200621_PatriciaJourez_28

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :