Paille, terre et solaris

Le vignoble de Genval a pu enfin reprendre les matinées de travail. Les bénévoles étaient très heureux de se retrouver pour cette 4e matinée de la saison, ce dimanche 16 mai.

En mars dernier, la taille d’hiver avait pu être achevée juste à temps avant que les mesures sanitaires ne dictent la fin des activités collectives. Le domaine avait pu être entretenu en avril et mai grâce à la mobilisation du groupe VITI: les vignerons se sont relayés en semaine, de manière individuelle, pour mener le travail du sol.

Ce dimanche, les bénévoles qui avaient bravé les prévisions météo ont pu grandement avancer le travail – la force du collectif. La tâche du jour consistait à nettoyer le sol autour des pieds de vigne: dégager les mauvaises herbes une vingtaine de centimètres autour des ceps. Ce travail était facilité par le paillage réalisé à l’automne dernier. Et puis on a bénéficié aussi des efforts accomplis lors des années précédentes: la terre se travaille aisément avec les armes du jour: binette, couteau, griffe, serfouette, râteau.

Il a beaucoup plu durant le week-end et les derniers jours. Les nuages filaient dans le ciel, dimanche matin, mais sans mouiller les bénévoles. Il ne fallait pas doucher ce moment de bonheur. Le travail du sol n’a pas pu être achevé avant midi, l’heure de goûter une petite goutte de Solaris. Cela nous donne aussi un excellent prétexte pour remettre sur pied une matinée de travail, dimanche prochain, avec le plaisir de se retrouver à nouveau.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :