Bien aérer la vigne contre l’humidité

Dimanche, en ce premier jour du mois d’août, les bénévoles ont poursuivi le travail de palissage et d’aération de la vigne, lors de la 13e matinée de travail.

Au mitan des vacances estivales, la tâche ne manque pas au vignoble de Genval. Le Solaris se montre particulièrement volubile cette année, ses sarments poussant dans tous les sens, des gourmands se transformant en lianes. Des rangs palissés il y a quelques semaines doivent à nouveau être remis en ordre.

Les vignerons doivent dégager le passage, redresser les sarments, écimer, mais aussi veiller à l’essentiel: assurer une bonne aération de la vigne, des grappes de raisin en particulier. Il faut prévenir le développement de maladies, favorisées par l’humidité. Avec toute la pluie tombée lors des dernières semaines, il y a quelques alertes pour l’oïdium et il faut éviter toute propagation.

La cloche a sonné un peu plus tôt que d’habitude ce dimanche. Si les bénévoles ont pu travailler sans une goutte de pluie – ce qui n’était pas gagné, la météo étant très incertaine, il fallait s’assurer de prendre l’apéro au sec. Comme le relève Christian, « les averses orageuses ont, à Genval, le tact d’attendre la fin de l’apéro ! »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :