Arrachage de pierre au cabinet du Dr Jean-Paul

Le dimanche, il est normalement interdit de tondre sa pelouse. Au domaine du Beau Site, à l’arrière de cette belle villa de Genval, un moteur vrombissait cependant, de manière très exceptionnelle. Il y a une certaine latitude pour un tracteur agricole, surtout quand il utilise un puissant extirpateur. D’autant plus lorsqu’il s’agit de retourner la terre du futur vignoble! L’engin s’est montré très efficace dans la préparation du terrain.

Les dents de l’extirpateur ont creusé le sol jusqu’à 30 centimètres, tirées par l’imposant Fendt à la carrosserie verte et aux grosses roues rouges. Jean-Paul, agriculteur à Plancenoit, tenait à apporter ainsi sa contribution au projet. Le résultat est impressionnant: tout le terrain est profondément retourné. Il en ressort des trésors de « brique » et de broc: bordures de trottoir, ancienne borne, mille et une pierres, nullement précieuses.

L’appellation d’extirpateur évoque l’opération dentaire: quand il s’agit d’extraire une espèce de monolithe de pierre bleue de la glaise, on n’en est pas loin. On a l’impression d’arracher une molaire de la terre. Il faut s’y prendre à plusieurs, creuser autour, ficeler, tirer en tous sens. Promis, on en gardera au moins une comme totem, mémoire du dur labeur.

Marc, de Trait pour trait, est passé voir le terrain. Il reviendra avec ses chevaux dès mercredi soir, le passage à l’heure d’été rendant les soirées plus claires. Dimanche prochain, une nouvelle matinée de travail permettra de quadriller une dernière fois le terrain pour en retirer encore racines et pierrailles. C’est la dernière ligne droite avant la plantation qui se profile déjà à l’horizon.

Pour voir les photos: http://www.flickr.com/photos/38707169@N08/sets/72157621549430442/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :