Ça coupe sec au vignoble de Genval

dsc_5083La formation à la taille s’est déroulée sur deux jours, ce week-end des 25 et 26 février, pour permettre à la cellule viti de se faire la main avant la première matinée de travail au vignoble de Genval.

dsc_5063Ce samedi 25 février, les bénévoles ont trouvé un domaine bien printanier, avec un soleil qui les réchauffait généreusement. Chacun a pu mettre en pratique les acquis récents, suite à la visite du maître de culture de Villers-la-Vigne, Jean-Jacques Herremans.

dsc_5065

L’instruction de l’année, c’est qu’il faut repartir d’un bon pied. Des petites erreurs ont été parfois commises, des coupes un peu trop sévères ou au contraire trop légères. Bref, il faut y mettre un peu d’ordre. Les sécateurs sont entrés en action, parfois même le coupe-branche lorsqu’il s’agissait d’éliminer une charpentière pour en créer une nouvelle.

dsc_5102

dsc_5097Ces deux jours ont permis à la cellule viti de bien répéter les gestes qu’il faut. Ainsi lors de la première matinée de travail, ce samedi 4 mars, les bénévoles pourront être bien accueillis. On travaillera par binôme, avec chaque fois un vigneron plus expérimenté encadrant un néophyte.

Dimanche 26 février, un des vignerons fêtant son anniversaire avait amené quelques bulles. Les traditions ne se perdent pas au vignoble de Genval. La cloche a résonné pour la première fois de la saison, sonnant l’heure de l’apéro! Elle tintinnabulera encore de nombreuses fois en 2017.

dsc_5103

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :