On lève les sarments et les verres

L’alternance de chaleur et d’humidité ont favorisé une croissance importante de la végétation; le vignoble avait presqu’un petit air de jungle ce dimanche. Il faut sélectionner les sarments bien placés ou porteurs d’un plus grand nombre de grappes, les redresser, les fixer. La végétation excédentaire est éliminée. Le travail en duo, de chaque côté d’un pied, a été mené à bien par une douzaine de bénévoles ce matin. La végétation est volubile, il faut faire attention de ne pas se couper les doigts, cachés par un feuillage dense. A midi, un rosé, tout droit ramené de l’ile d’Oléron, était partagé, en toute amitié

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :