Les premières vendanges au vignoble de Genval

Ce 14 septembre est une date à marquer d’une pierre blanche. C’est en effet ce vendredi que le vignoble de Genval a connu ses premières vendanges. Il s’agit encore d’une récolte très modeste. Il n’y avait pas une montagne de raisin, mais sept caisses remplies de belles grappes de Solaris.

Cela faisait quelques jours que Luc, Stéphan et Joseph guettaient la météo et soupesaient les raisins. Est-ce le bon jour ou peut-être demain? Finalement, tout s’est précipité ce vendredi matin, alors que les nuages s’amoncelaient dans le ciel et que les prévisions tablaient pour un méchant grain: Luc a préféré anticiper et lancer les vendanges, ce vendredi en urgence! L’opération est rondement menée par lui-même et un jeune assistant, secondés un peu plus tard par Joseph et Stéphan.

Luc, très prévoyant, est venu avec un petit chariot et une pile de caisses. On se promène dans les rangs de Solaris comme dans les allées d’un supermarché. Sauf qu’ici, le raisin, notre tête de gondole, se montre plutôt facétieux. Il se cache sous les larges feuilles de vigne. On peut facilement passer à côté. Le sécateur agit en douceur, la grappe file doucement dans la caisse: il ne faut pas abimer la précieuse récolte.

Certaines lignes sont plus fructueuses que d’autres. Les grappes sont parfois rares. Dans cette deuxième année, on a préféré privilégier la croissance de la vigne, égrappant début août la plupart des pieds, ne laissant qu’une seule grappe là où c’était possible. Les oiseaux se sont aussi régalés. Ils ont dévoré beaucoup de raisin près des arbres, dans le bas. L’an prochain, il faudra songer à protéger la vigne par des filets, comme ils le font à Villers-la-Ville.

Ces premières vendanges sont inespérées. On avait parlé de faire les premières bouteilles après quatre ou cinq ans. On s’est dit toutefois que cela vaudrait la peine de tester avant la vinification, question de se faire la main, de se familiariser avec toutes ces techniques qui sont encore nouvelles pour nous. Nous aurons tout au plus une dizaine de bouteilles cette fois, mais d’ici peu, nous devrions pouvoir atteindre près de 600 bouteilles dans les bonnes années. Le processus de vinification est lancé. La suite des aventures d’ici peu…

Un commentaire sur “Les premières vendanges au vignoble de Genval

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :