Travail du sol au pied de la vigne

Les bénévoles se sont retrouvés au mitan des vacances de Pâques pour une 5e matinée de travail au vignoble de Genval, où l’on a manié la binette, la griffe, la serfouette.

Changement de registre et changement d’altitude pour les bénévoles du vignoble de Genval, ce dimanche 10 avril. Après la taille du Solaris, il était question cette fois de travailler au niveau du sol, au ras des pâquerettes. L’objectif est précisément de dégager les pieds de vigne de la végétation concurrente.

Le travail est facilité par le paillage réalisé à la fin de l’automne. Les instructions du groupe VITI sont assez simples: la végétation enlevée peut être déposée dans l’entre-rang. Les mottes ne sont pas retournées, mais écartées après les avoir secouées pour en garder la terre (il faut essayer de ne pas créer de “cuvettes”). Il suffit après de replacer le paillage autour du pied pour recouvrir la terre nue et le tour est joué. Chacun.e a le choix des armes: binette, griffe, serfouette.

Nous étions un peu moins nombreux, vacances pascales obligent, mais la convivialité était égale à l’heure de l’apéro. Le beau temps revenu a permis de partager un petit verre et un bout de saucisson, bonne conclusion d’une matinée bien remplie.

Laisser un commentaire